1ère édition du Belfest - Festival Rock de Belvédère

1ère édition du Belfest - Festival Rock de Belvédère

Une belle dynamique régnait sur la place des Tilleuls, que ce soit sur scène ou dans le public. Tout avait été soigneusement pensé et mis en œuvre pour la fête soit un succès.

dez:in:volt Janis et les Slybarts Needs No End Date (NED) Squealers


Situé aux portes du Mercantour et de la Vallée des Merveilles, dans la vallée de la Vésubie, Belvédère est un village culminant à 830 m d’altitude. Sous l’impulsion de Julien Puel, qui nous avait expliqué comment il avait réussi à obtenir l’accord du maire, le soutien des habitants et de sponsors lors de notre interview du 18 juin, le village a fait le pari d’organiser son festival de musique rock et éco responsable : le Belfest. Rendez-vous a été pris le 25 juin ! 
Nous sommes arrivés aux alentours de 18:00 sur la place des Tilleuls, bondée de monde. Les techniciens sons et lumière s’affairaient pour que tout soit prêt pour accueillir le 1er groupe de la soirée. Laurent et moi avons été particulièrement bien accueillis par l’organisateur et les bénévoles dans ce splendide village du haut pays niçois.

A 18:45, Janis et les Slybarts sont montés sur la scène, dont le fond s’appuie contre un mur, agrémenté d’une très jolie fresque peinte. Les 4 membres du band ont disposé sur le plateau divers objets confectionnés et pour le moins insolites tels qu’un grand chapeau rouge, un tournesol, une laitue, des courgettes aux belles proportions, et qui révèleront leur utilité durant le live. La chanteuse et le guitariste se sont beaucoup animés et ont offert un show drôle et enlevé. Janis fit participer le public, invita des personnes sur la scène et leur demanda d’endosser des rôles ou des parures. Le groupe de compos a offert une entrée en matière très réussie, avec bonne humeur et humour.

Suivra un autre groupe de compos, très différent, Needs. Ce band de rock progressif mêle avec virtuosité sections planantes et sections rapides. S’appuyant sur une atmosphère sombre, la voix de Jenny d’une pureté cristalline s’est élèvée au-dessus du village, transcendant la musique. La puissance de sa voix conjuguée à l’instrumentation dynamique des musiciens dope leurs titres inspirés et originaux.

Les musiciens Squealers et l’interprétation incroyable de Serge Tafini livrent un live détonnant, vibrant hommage aux plus grands standards d’AC/DC dont Highway to Hell, repris en chœur par un public déchaîné.

No End Date, dont l’organisateur du Belfest, Julien, est le chanteur et guitariste, entamera un set solide, délivrant ses compos avec sérieux et aisance. Oscillant entre rock et grunge, les 4 musiciens proposent des titres percutants et rugueux, non dénoués de sensibilité, dotés de refrains entraînants qui donnent envie de bouger et qui ont la faculté de s’inscrire en nous.

dez:in:volt,  le tribute de Noir Désir qui a réussi à se tailler une belle notoriété, après un peu plus de 2 ans d’existence,  a clôturé la soirée en commençant son live à plus de minuit. Le public était encore présent et a savouré cet ultime set, complètement fougueux et explosif.

Cette 1ère édition du Belfest a été un franc succès ! Le talent était au rendez-vous que ce soit côté scène ou côté régie. Le public était présent, venu nombreux et en famille. Si les grands ont aimé le spectacle, les enfants l’ont apprécié également, radieux, et dansant devant la scène, les yeux baignés de musique. Comme quoi, le rock est bien vivant ! La mobilisation de tout un village a payé et a permis d’organiser un événement musical de qualité. Nous espérons qu’une nouvelle édition du Belfest sera programmée en 2023. 

 
 
Article de Nathalie Bellesso
Auteure de la trilogie d'heroic fantasy "Les Véritables"
Voir le site Web

Inscription Newsletter