Retour sur le Festival Offensive Rock d'Antibes, le 16 juillet 2022

Retour sur le Festival Offensive Rock d'Antibes, le 16 juillet 2022

3 groupes de compos se sont succédés pour cette 1ère édition du Festival. De l'énergie positive et de superbes interprétations au programme de cette soirée !

Lyla On The Rocks Walter Pink Zannalee
Le Festival Offensive Rock nous a permis de découvrir 3 groupes de compositions d'univers très différents, mais dont le point commun évident était le talent.

La scène est large et est agrémentée de belles sculptures en métal représentant des musiciens avec leurs instruments, oeuvres créés par Eric Gioé, batteur de Walter Pink et organisateur du festival. Un artiste aux multiples facettes !

Un début de soirée avec Lyla On The Rocks, formation réunissant 7 artistes depuis 2015.
Malgré une chaleur écrasante, les 6 musiciens avec Antoine (batterie), Arnaud (basse), Gaby (claviers), Fred (guitare/trompette), Seb (guitare/trombone), Rémy (saxophone), et Lyla (chant) ont interprété leurs compos avec brio. 
La voix de lyla est absolument incroyable : du coffre et un timbre taillé pour la soul qui lui permet de surfer sur des registres variés avec aisance et force. 
Les artistes ont offert une orchestration de haut vol, entre cuivres, cordes, percussion et clavier dans un répertoire jazz rock très bien construit et d'une grande qualité, au rythme chaloupé et entrainant, et doté d'un groove efficace. De quoi sortir un EP ou un album pour partager avec un plus large public leurs œuvres qui le méritent amplement. 
Retrouvez "Energy" en vidéo, superbe chanson, qui dixit Lyla, parle du band parce que la musique est faite de cette énergie impalpable et difficile à cerner.

Setlist: Hope, My pain, Circus, sweetyears, Skywards, Behind Mémoires, Moon, Little Girl, Mr Red Boots, Before Dawn, In the City, Teen Spirit et 2 reprises : Making Music de Deluxe et Miss me de Raquel Rodriguez. 


Walter Pink, second band de la soirée, est un groupe de rock progressif, créé en 2017, avec Éric Gioe (batterie), Elias Sabbah (basse), Nicolas Muller (guitare) et Fred Vandewaeter (chant). 
Leurs compositions sont bourrées de feeling, vibrantes d'efficacité et d'originalité pour un résultat tonique et envoûtant. La voix de Fred est chaude et puissante, dégageant une sensibilité, pouvant aller jusqu'à la fragilité quand c'est nécessaire et suscitant l'émotion. 
Les reprises de "The Wall"et "Le poinçonneur des Lilas" ont été interprétées avec beaucoup d'entrain et de singularité attestant de la grande créativité instrumentale du band.
Le groupe a sorti 1er EP physique 5 titres en 2021, "Box 79" et également disponible sur toutes les plateformes de streaming. Mes préférences vont aux sublimes : "Naïve Song" et "City Of Love" à retrouver en vidéo.

Setlist : Naïve song, A ride, Walter & puppets, L’aiguille, Obsessions, The wall (pink Floyd), Open wound, The train, Drunk dream, City of love Le poinçonneur des Lilas (S. Gainsbourg) et Community.

C'est à Zannalee & The Zebras qu'est revenu le privilège de clore le festival. Zannalee, au chant et à la guitare, est accompagné de Raphaël aux claviers, Kevo à la batterie et Luca à la basse.
Très à son aise, Zannalee assume son jeu de scène avec décontraction. Sa voix lui permet de passer d'un chant clair très agréable à un chant perché à la Prince avec une grande fluidité. 
La rythmique de son toucher à la guitare est maîtrisée et il a su s'entourer de musiciens débordant d’énergie et d'enthousiasme pour interpréter les chansons qu'il a composées. 
De la bonne humeur sur la scène et des échanges avec le public, notamment avec les fans présents pour les écouter et entonner le refrain de "Escape", l'un des titres phares de l'EP "The Great Dive" de Zannalee, sorti en 2020. Un répertoire funk et pop solide, exécuté avec entrain et panache.    
  
Setlist : Blame The Game, Upside Down, Mr Cockroach, Strawberry Cake, Too Tight, Escape, I Swear, White Pages, Screw Me, Do U Wanna Drive ?, Firework Finale, Red Wine, L.S.D., Call U Mama.

La troupe Art-Scènes a été invitée à se produire avant et durant les intermèdes entre chacun des 3 sets. Beaucoup d'humour au programme.

Comme l'a si bien exprimé Lyla, il y a peu de lieux dans lesquels les groupes de compos ont l'opportunité de présenter leurs créations et c'est vraiment regrettable, car notre région est riche de talents qui méritent d'être mis en lumière. Aussi, merci à Eric qui a œuvré pour réaliser cette 1ère session, très réussie, accueillie par un public conquis. 
Nous aurions aimé qu’elle se prolonge jusqu'au bout de la nuit et nous espérons vivement qu'il y aura une prochaine programmation de ce tout jeune festival. 
 
Article de Nathalie Bellesso
Auteure de la trilogie d'heroic fantasy "Les Véritables"
Voir le site Web

En vidéo

En photo

Inscription Newsletter