« Welsh Ma Gueule », le 2ème EP de Trapped In Freedom

  • Nathalie Bellesso  
  • Musique  
  • 22 Mars 2020
Un EP original et détonnant de bout en bout !

Avec Sam au chant, Max et Franck à la guitare, Thierry à la basse et aux chœurs et Tomasson à la batterie et aux chœurs, le groupe lillois : Trapped In Freedom a sorti un deuxième album « Welsh Ma Gueule » en 2019, 6 ans après leur 1er EP « Six Frites Under » (2013).

Le choix de Trapped In Freedom  (Pris au piège de la liberté) n'est pas anodin, 
tant il semble impossible de cantonner cette formation dans un registre unique. 
De véritables trublions qui manient aussi bien la dérision que leurs instruments de musique. 
Ne vous y trompez pas ! Cette exultation est juste incroyable de créativité. 
Les musiciens jouent sur les dissonances et les discordances pour créer une musicalité ébouriffante. 
Un bouillonnement d’accords puisé dans des registres aussi divers que variés nous entraîne dans un voyage musical complètement dépaysant.

-       Avec « Entertain My People », on entre dans le vif du sujet avec un mélange de metal groove, où les styles s’opposent et se rejoignent. C’est décalé, mais tout simplement jubilatoire !

-       « Benio Bourricone » (en hommage au grandissime compositeur Enio Morricone, je suppose) débute par une courte intro au banjo, s’ensuit une déferlante ska, appuyée par les cuivres. Les sonorités metal s’enchaînent, un hymne avec des chœurs à l’ambiance « Armée Rouge » et pour conclure, un déroutant opus festif entre potes. 

-       « Pink Pills » s’appuie sur une rythmique plus funk sur laquelle on retrouve les cuivres. On passe allègrement d’atmosphères latinos au rock, en faisant un détour par du plus trash pour revenir au style groovy du départ.

-       « Pumpkins » est très metal, avec du screaming à l’appui, orchestrée à la manière d’un opéra rock totalement 
déjanté : chants orientaux, slaves pour s'achever façon punk, le tout agrémenté d’une bonne dose d’humour.

-       « Cold Cat » se fait plus latino, jazzy, version Cotton Club. Le rythme est enlevé et léger pour glisser vers du trash metal, puis poursuivre son exploration sonore insatiable. Au bout de quatre chansons, on sait pertinemment que le titre commencera d’une manière, mais bien vite changera de cap pour nous embarquer dans une virée insolite.

Trapped In Freedom n’a pas choisi la facilité, loin de là. Même si l’ensemble s’apparente à un gros délire entre potes, qui pourrait dérouter plus d’un auditeur, musicalement, les musiciens tiennent le haut du pavé. Le niveau technique est incontestable. C'est original et cela fait du bien. Il faut rajouter à tous ces points positifs la voix chaude et puissante de Sam qui lui permet de chanter n’importe quoi avec aisance. On a donc compris que Trapped In Freedom ne souhaite pas s’enfermer dans un registre musical, mais toucher à tout, en toute liberté. Concilier et assembler tout ce qu’il est possible de jouer pour créer, sans se prendre au sérieux.
Cela donne « Welsh Ma Gueule », une détonante découverte !

Tracklist :

1.       Entertain My People

2.       Benio Bourricone

3.       Pink Pills

4.       Pumpkins

5.       Cold Cat

6.       One Last Bite

En écoute : https://trappedinfreedom.bandcamp.com/

En vidéo

En savoir +

Lien Facebook

PARTAGER CET ARTICLE :