Le 1er album de Benoit & la Lune

Le projet artistique de Benoit & la Lune (composé de 13 titres) est porté par un trio azuréen de folk-rock alternative, qui mérite toute notre attention pour sa qualité et son originalité.

Benoit et la LuneUkulélé électrique en bandoulière, Benoit compose et chante sa poésie en français et en anglais, mais aussi dans son langage imaginaire, épaulé par Manolis, guitariste-virtuose inspiré par les rythmiques d'Amérique du Sud et par Bruno Desbiolles, percussionniste aux influences africaines.

"Neya Kulamee" : un roulement de tambour pour une entrée en matière comme sur la scène d'un théâtre, le violon, les cris d'un homme, le ukulélé.
Un air frais agite "Enanteya Domvey", entre modernité et souffle épique, sur laquelle s'essaiment les paroles d'un langage imaginé par Benoit, durant son enfance, persuadé qu'il pouvait parler aux étoiles, à la lune. Langage pour lequel il a également développé une écriture à base de pictogrammes. 'Enanteya' signifie 'vertige' et 'Domvey' le temps. L'association produit 'le vertige pour toujours', un appel à abandonner ses marques, ses limites, à se dépasser pour se recentrer sur soi, sur l'essentiel pour donner le meilleur. C'est bien de cela qu'il s'agit.
Ce voyage onirique, qui nous est proposé, nous transporte en vagues musicales et nous chavire littéralement.
Rien que le titre de la 3ème chanson (titre de l'album) : "La Vie Est Un Acte De Piraterie" est une délicieuse sollicitation à ne pas plier, à vivre ses rêves, et ses aspirations. Benoit et la Lune nous invite à "Sauter dans le vide" et l'envie de tout lâcher et de le suivre est galvanisée par une grisante mélodie.
"Le souffle" et "Je n'ai pas peur du vent" exhalent de jolies balades, dont les chœurs et l'instrumentation s'expriment aussi délicatement que la légèreté d'une brise estivale.
Avec "La fleur et l'étoile", les styles musicaux aux horizons multiples se mêlent et s'intègrent pour créer une trame harmonieuse et poétique.
Il y a différente manière de voyager et avec "Drunk Blues", c'est celui de l'évasion par la boisson. L'accompagnement à la trompette, interprété par François Kreutz que nous connaissons pour l'avoir vu à plusieurs reprises au sein de la formation : Préparation H, intensifie ce morceau redoutable d'efficacité.
Le grain grave de Benoit sur "Smells like teen spirit" est juste magnifique. La violoncelliste, Marjolaine Alziary en guest, vient renforcer l'orchestration d'une grande pureté pour donner à cette version du titre emblématique de Nirvana une puissance d'une infinie beauté.
Le duo avec l'artiste australo-finlandaise Inga Liljëstom sur "The Dragonfly heart boy", opus dynamique et nostalgique, est très réussi.
"Je n'oublie rien" clame, avec fièvre, le désespoir, la douleur des souvenirs que l'on voudrait oublier, mais qui jamais ne s'effacent.
La collaboration avec l'harmoniciste Eric Frèrejacques, sur "Reflection", contribue pour le meilleur à nous propulser dans un tourbillon d'énergie enivrante.
Avec "Là où je suis", il est question du renoncement de l'alcoolique ; le vertige est ici un acte de non-vie, un cri tragique magnifié par le chant touchant et le rythme instrumental lent et sombre.
Sur "Tuul Kell", les paroles du langage inventé sont susurrées. Le chœur cristallin de Virginie Maraskin, artiste lyrique, en dernière partie de chanson (également présente sur 'Neya Kulmee') est aérien et sublime. Il vient clore cette saga avec élégance et brio.   
 
On comprend aisément que le trio ait été le coup de cœur du directeur du festival "Les Nuits du Sud" lors de la dernière édition. Réputé pour ses concerts explosifs et immersifs, Benoit & La Lune a partagé la scène avec : Yodelice, Rodrigo y Gabriela, Sanseverino, Hugh Coltmann, Grand Corps Malade et bien d'autres.          
 
Le CD est proposé dans un digipack de qualité, au graphisme soigné. À l'intérieur est glissé un livret ou plutôt un 'journal de bord' sur lequel on retrouve les pictogrammes du langage inventé de Benoit et la Lune, ainsi que les paroles des chansons. Toute la discographie de Benoit & la Lune est disponible sur toutes les plateformes ( I-tunes - Spotify - Deezer - Soundcloud - Bandcamp - Tidal, etc…).
 
Benoit possède d'évidentes dispositions vocales. Il vit ce qu'il chante, communiquant ses états d'âme, déployant sa sensibilité. Les 13 chansons bénéficient d'arrangements incroyables et d'une interprétation lumineuse de ces trois troubadours qui savent très bien s'entourer pour magnifier leurs créations. Ces œuvres musicales dont les motifs sont parés de chatoyantes couleurs issues d'une multitude de lieux et d'ambiances génèrent une énergie éblouissante. Elles s'inscrivent dans l'atmosphère pour nous ravir et nous bouleverser par les émotions qu'elles véhiculent, s'affichent sur la toile en sons et en notes démontrant une grande maîtrise artistique, motivée par une exigence de liberté et de dépassement. Alors, je me laisse aller au vertige pour que ma vie devienne un voluptueux acte de piraterie. 

Tracklist : 

1. Neya Kulamee
2. Enanteya Domvey
3. La vie est un acte de Piraterie
4. Le souffle
5. La fleur et l'étoile
6. Drunk Blues
7. Smells like teen spirit
8. Je n'ai pas peur du vent
9. The Dragonfly heart boy
10. Je n'oublie rien
11. Reflection
12. Là où je suis
13. Tuul Kell
 
Article de Nathalie Bellesso
Auteure de la trilogie d'heroic fantasy "Les Véritables"
Voir le site Web

En vidéo

En savoir +

Facebook

Bandcamp

Inscription Newsletter