RdvROCK fête son 1er anniversaire - Interview de la team RdvROCK - Althérax - le 13 mars 2020

  • Margaux Luz  
  • RdvROCK  
  •  
  • 11 Mars 2020

RdvROCK fête son 1er anniversaire - Interview de la team RdvROCK - Althérax - le 13 mars 2020 -
RdvROCK naissait le 13 mars 2019 à 5:00.

En vidéo

Interview de la Team RdvROCK

Interview de la Team RdvROCK à l'Althérax, le 13 mars 2020

L'interview

Margaux : Bonjour, je suis Margaux. D’habitude j’interview des musiciens du Sophia Live Music, mais ce soir j’ai le plaisir d’interviewer trois supers personnes que vous connaissez peut-être ? Alors si vous êtes musiciens, si vous organisez des concerts et des festivals ou encore si vous suivez l’activité Rock dans les Alpes Maritimes, vous les connaissez peut-être. Impossible de rater le phénomène RdvRock ! Donc si vous ne les connaissez pas, je vous propose de regarder tout de suite leur interview. Bonjour RdvRock

- Bonjour Margaux (en chœur)

Margaux : Merci de vous êtes prêtés au jeu de l’interview. Alors est-ce qu’on peut connaitre l’histoire de RdvRock ? Quand est-ce que ça a été créé, pourquoi ? Pourquoi RdvRock en fait ?

- Laurent : ça c’est une question à laquelle Nathalie va pouvoir répondre, puisque c’est Nathalie qui est à l’initiative. Enfin la toute première idée émane de Nath. - Nathalie : en fait, j’aimais beaucoup sortir, aller dans les pubs pour pouvoir danser, écouter de la musique et c’était très compliqué à chaque fois de trouver l’information pertinente pour savoir… il n’y avait pas d’information centralisée. J’en ai parlé avec Laurent et puis l’idée de faire un site web pour recenser tous ces événements à germée. - Laurent : le premier septembre 2017, en fait, ce pourquoi sur le logo il y a cette fameuse date, sauf qu’on a attendu un an et demi avant de mûrir…

Margaux : Le projet ?

- Laurent : le projet final et puis de le sortir le 13 mars 2019.

Margaux : Donc ça va faire un an maintenant que RdvRock existe ?

- Laurent : c’est ça !

Margaux : Quelles sont les activités de RdvRock ? Qu’est-ce que fait RdvRock ? Qu’est-ce que c’est RdvRock ? Est-ce qu’on avoir l’ensemble des choses que vous faites ?

- Laurent : c’est la promo locale des groupes de pop-rock, de la mouvance pop-rock dans les Alpes-Maritimes.

Margaux : Déjà on est sur du Rock, pop-rock... toutes sortes de rock ?

- Nathalie : on est sur rock très très large, ça va du blues, au punk, en passant par le metal et toutes les variétés de rock qui peuvent exister. - Laurent : du hard, new wave… - Nathalie : surtout au départ, c’était effectivement de centraliser les événements. - Laurent : après, on s’est pris au jeu en réalité et donc de là ont germé des idées très rapidement, de faire des photos, des vidéos, d’écrire des articles, de faire des chroniques… - Nathalie : c’est vrai que RdvRock en un an d’existence a bénéficié de 5 accréditations à des festivals.

Margaux : Directement la première année ?

- Laurent : dès le deuxième mois et la première accréditation, ce n’est quand même pas des moindres pour nous, c’était le RockFest 2019.

Margaux : Donc là, ça a vraiment marqué le début de RdvRock !

- Laurent : des accréditations. Voilà quelque part d’officialiser un projet qui n’avait d’autre ambition que d’être fun en réalité. - Nathalie : maintenant on en est aux interviews qu’on a débutées et on a commencé aussi à aller voir les groupes pendant qu’ils répétaient. Donc, leur faire la surprise d’aller à leur rencontre, parce qu’en fait, une des spécificités de RdvRock, c’est d’aller vers les groupes en allant assister à leurs lives, maintenant en allant assister à leurs répètes, en allant aussi dans les festivals. C’est être au plus proche d’eux. - Florence : partager leurs moments de vie. - Laurent : c’est ça, c’est vraiment les mettre en avant. - Nathalie : être dans le partage.

Margaux : On peut avoir aussi le chiffre de followers de la page RdvRock ?

- Laurent : aujourd’hui, on a plus de 2100 abonnés et plus de 2000 followers.

Margaux : Une belle communauté qui s’est rapidement formée. Donc on a la page facebook, le compte youtube, la chaine youtube…

- Nathalie : la chaine youtube, où il y a plus d’une centaine de vidéos, peut permettre aux gens, au public d’aller voir ce que font les groupes et susciter l’envie d’aller les voir en live.

Margaux : Du coup, on en parlait tout à l’heure hors caméra, mais le site web sert aussi pour les musiciens.

- Laurent : chaque groupe à une page qui lui est dédiée. Certains groupes ne l’ont pas encore remplie jusqu’à présent, d’autres l’on fait intégralement. Et donc la page dédiée, concerne le groupe, ses tendances musicales, un historique, une bio, des galeries photos, des vidéos, les musicos, tout ce qu’ils peuvent faire.

Margaux : En fait c’est leur propre mini site web en quelque sorte.

- Laurent : c’est presque leur mini site web. Ceux qui n’ont pas de page web peuvent effectivement se servir de ces pages RdvRock pour communiquer.

Margaux : C’est un gros bon site en fait !

- Laurent : aujourd’hui, c’est un site qui récence, toujours dans la même mouvance pop-rock, 320 groupes.

Margaux : 320 groupes !

- Florence : et on est loin d’avoir tous les groupes. Tous les jours on en découvre, c’est impressionnant.

Margaux : Donc en gros, si je suis un groupe de rock dans la région et que je ne suis pas recensé sur RdvRock, ce n’est pas bon, il faut que j’y aille tout de suite.

- Laurent : c’est ça, ou alors le groupe est né hier et on n’a pas encore eu le temps de le voir.

Margaux : Donc si vous êtes né hier, allez tout de suite contacter RdvRock pour avoir votre page sur leur site. Est-ce qu’on a vu toutes les activités de RdvRock, actuelles, qui se sont déroulées en tout cas cette année ?

- Nathalie : j’invite les groupes à nous faire partager quand ils sortent un album, quand ils ont un événement d’importance, qu’ils nous contactent pour que nous, on puisse relayer derrière. - Laurent : on essaie.

Margaux : C’est super pour eux en tout cas. Petite question plus personnelle par rapport à vous. Qu’est-ce qui vous motive dans RdvRock ? Parce que c’est quand même une association, vous faites ça à titre bénévole, vous avez fait ça tout l’été passé quand on s’est croisé, ça n’arrêtait pas. Qu’est-ce qui vous motive vraiment dans ce projet ?

- Florence : en ce qui concerne, j’ai été invité à rejoindre RdvRock après. En fait, Nathalie et Laurent m’ont demandé si je voulais partager cette aventure. Ma culture musicale n’était pas forcément très développée, mais justement c’était l’occasion de pouvoir découvrir des groupes et puis surtout une scène locale que j’ai découverte extrêmement dense, avec des tonnes de groupes et de qualité. C’est vraiment impressionnant !

Margaux : C’est vrai qu’on a pas mal de bonne qualité.

- Florence : oui c’est vraiment très, très impressionnant et on en découvre tous les jours. C’est ça qui y est super en fait, c’est ça qui me plait beaucoup. - Laurent : pour ma part, c’est également les découvertes musicales. Nathalie et moi on est bercés dans la musique depuis tout petit. On a toujours aimé ça, on a toujours été un petit peu à l’affut de ce monde. Après, c’est notre culture musicale la pop-rock et c’est vrai que c’est d’une part de faire des découvertes musicales. Effectivement, il y a énormément de talents. C’est assez incroyable d’ailleurs, de découvrir autant de talents, surtout qu’on n’imaginait pas, que cela pouvait être aussi dense.

Plus de 300 groupes déjà !

- Laurent : et on imagine le nombre de musiciens qu’il y a derrière, car on référence également les musiciens. Ce n’est pas quelque chose de visible sur le site de façon directe, mais on est quasiment à 800 musiciens déjà sur le site.

Margaux : Ouah, d’accord !

- Laurent : et donc justement à travers ça, c’est effectivement les rencontres qu’on a pu faire jusqu’à présent qui sont extraordinaires. On a vraiment rencontré des gens qui sont adorables et c’est des gens quelque part, qui par leur façon d’être, nous incitent à continuer et à persévérer dans cette mise en avant de leur talent.

- Margaux : ça, ça te motive, cette rencontre avec les gens, ce partage ?

- Laurent : oui énormément, je crois que c’est un peu le moteur me concernant.

- Margaux : partage de la même passion !

- Nathalie : je rejoins ce qu’on dit Florence et Laurent. Moi c’est passion qui m’anime. La passion du rock et puis la passion de toutes ces rencontres qui sont très enrichissantes. Et il y a beaucoup de partage. Et c’est enthousiasmant, parce que quelque part, même des fois où l’on peut être un peu découragé, parce que c’est vrai qu’on y passe énormément de temps, et bien le fait d’avoir ces retours très positifs et bien on se dit : il faut continuer, il faut y aller et puis on est heureux. Moi je suis heureuse quand je filme des groupes, parce que ça me plait, ça me parle et quand j’écris des chroniques, j’adore parce que j’essaie de me laisser porter par ce que les artistes ont fait.

- Margaux : c’est beau ! Vous qui écumez depuis un an tous les événements qui se sont produits dans la région, dans les Alpes Maritimes...

- Nathalie : pas tous. - Laurent : tous, si on avait pu !

- Margaux : Presque tous.

- Nathalie : on aimerait, on en a fait beaucoup.

- Margaux : disons qu’en un an vous avez pu voir ce qui se passait sur la scène locale. Est-ce vous avez, est-ce que je peux vous demander par curiosité, quel est votre regard sur la scène locale à l’heure actuelle ?

- Nathalie : il y a un vivier de talents qui est incontestable. Ce que je pourrais dire, qu’on pourrait améliorer, c’est que je trouve dommage qu’il n’y ait pas forcément de concertation entre tous les acteurs et de fait on se retrouve avec des événements, de gros événements qui vont avoir lieu en même temps.

- Margaux : donc une concertation pour au final arriver à étaler les événements.

- Nathalie : exactement. - Laurent : les événements majeurs en tout cas. - Nathalie : peut-être mieux diffuser l’information, je pense qu’il y a vraiment un gros manque de communication.

- Margaux : RdvRock est quand même là pour nous informer.

- Nathalie : oui, mais on ne touche pas encore assez de public. - Laurent : d’une part, et on n’est pas toujours non plus au courant en réalité, parce qu’au fond on est un peu comme le public, on va, comme le disait Florence tout à l’heure, à la pèche aux informations. C’est vrai qu’aujourd’hui de plus en plus de groupes, ou de gens qui organisent des festivals, nous mettent comme co-organisateur sur facebook, donc effectivement on aura cette information en amont. Ce n’est pas systématique, d’ailleurs on encourage tous les groupes à le faire. D’une part on sera surs de pouvoir diffuser leurs événements et puis ça permettra aussi de couvrir peut-être un petit peu plus de monde, que s’ils le font dans leur coin.

- Margaux : donc si vous êtes des musiciens, organisateurs de concerts ou de festivals, n’hésitez pas, allez voir RdvRock pour communiquer, pour qu’ils vous aident à communiquer sur l’événement.Question sur les projets à venir de RdvRock : comment va se passer la suite, 2020 ?

- Laurent : le but est d’essayer de donner encore plus de visibilité aux groupes, puis d’inciter le public à sortir. Parce qu’on a eu des retours vraiment très positifs, de publics qui nous ont dit : c’est génial parce que grâce à vous j’ai découvert des groupes et j’ai eu envie d’aller les voir. On a même des gens qui sont à l’Ile de la Réunion, ça fait quand même loin, qui m’ont dit avoir découvert des groupes du 06, en disant : mais c’est carrément génial, on est vraiment ravis. Bon on n’est pas international, loin de là, on est juste local, mais le but s’est vraiment d’étoffer la diffusion de ces événements, de ces groupes là et de leur talent.

- Margaux : d’ailleurs votre visibilité commence vraiment à prendre de l’ampleur !

- Nathalie : pour les chroniques, on commence à avoir des demandes de groupes qui sont au niveau national. J’ai du mal à leur dire non. - Laurent : c’est aussi notre intérêt de leur dire oui, il faut être clair. - Nathalie : donc ce que j’aimerais bien, c’est avoir plus de demandes de groupes du 06.

- Margaux : donc déjà, allez sur leur page facebook, leur page youtube, la chaine youtube sur le site. Parce que le site web, c’est une bibliothèque énorme pour les groupes du 06. Donc allez-y, vous allez vous régaler. Je tenais à vous remercier de vous êtes prêtés au jeu de l’interview, parce que je sais que ce n’est pas facile et ça faisait un moment qu’on en parle, donc merci beaucoup. On l’a fait.

- RdvRock : merci à toi Margaux.

- Margaux : merci aussi à l’Althérax, à Seb et Jean qui nous ont reçu gentiment aujourd’hui ici, pour qu’on puisse tourner l’interview, donc merci à eux. Et pour le mot de la fin :

- Tous ensemble : avec RdvRock, le talent ne vaut que s’il est partagé.

PARTAGER CET INTERVIEW :